samedi 19 janvier 2013

Robert Johnson : Sweet Home Chicago (Vidéo)

Robert Johnson : son ombre hante encore tout le pays du blues. Mort à 27 ans (comme plusieurs autres musiciens, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Brian Jones, Jim Morrison, Kurt Cobain, Amy Winehouse et d'autres si nombreux qu'on parle d'un "Club des 27"), il a en quelques années d'errance laissé une marque si forte que Clapton le qualifie de musicien le plus important de l'histoire du blues. Vous trouverez sa biographie sur une page du site de Blue Kiss. Voici l'un des classiques qu'il a créés, "Sweet Home Chicago", joué depuis par une cohorte de grands, depuis les Blues Brothers (dans le film du même nom) à Status Quo en passant par Fleetwood Mac.

Voici peu, lors d'un concert à la Maison Blanche, sous la pression d'un band mené par entre autres B. B. King, Barack Obama a fini par prendre le micro que lui tendait Mick Jagger et en a chanté un refrain. Sous les ors de la demeure présidentielle résonnait l'écho du chant d'un Noir errant dont son compagnon Johnny Shines dit " Nous étions sur la route des jours et des jours, sans argent et parfois sans nourriture, cherchant un endroit décent pour passer la nuit. On jouait dans des rues poussiéreuses et des bars crasseux". Quelques trous dans le son de cette vidéo, mais les images du vieux Chicago valent la vision.

 

Vous pouvez faire connaître ce blog en choisissant l'un des moyens (Facebook, Twitter, Blog This, Mail) proposé par la petite barre ci-dessous.
Vous pouvez être prévenu/e de chaque parution en cliquant "Messages (Atom)" tout en bas de la page d'accueil.
Retour à l'accueil

Mots-clef : Blue Kiss, blues, Chicago, vidéo, Robert Johnson

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour ! Pour poster un commentaire, vous devez choisir, sous la fenêtre de rédaction, une "identité", LE PLUS SIMPLE (mais le moins visible, c'est en bas de la liste) ETANT DE COCHER "ANONYME" - ce qui ne vous empêche bien sûr pas de signer votre message si vous le souhaitez - .
Merci de participer à la vie de ce site, sauf bien sûr par des propos haineux, racistes, sexistes etc. auquel cas votre message sera effacé. Les messages en langage SMS le seront "oci", de même que ceux qui n'ont rien à voir avec le sujet de l'article. Voilà, c'est à vous...